Malaisie |

Après avoir quitté les Cameron Highlands, je me suis rendu sur l’ile de Penang du 25 au 28 avril, au nord-ouest de la Malaisie. J’ai mis à profit les 4h de route pour faire du tri dans les fichiers photos et vidéos qui commençaient à s’accumuler.
Arrivé dans la capitale de l’ile, Georgetown, je me suis mis en quête d’un endroit où dormir. J’ai pris un taxi qui m’a emmené dans le quartier de Little India où j’avais repéré quelques guest houses sur la carte, et j’ai ensuite comparé les offres, sacs au dos et sous un soleil de plomb. Après plusieurs déconvenues j’ai finalement trouvé mon bonheur à Chinatown, dans un dortoir de 14 lits dans une petite auberge en arrière boutique d’une supérette. Mis à part l’incongruité du lieu, les lits et les sanitaires étaient neufs, la climatisation efficace et l’auberge disposait du wifi et de casiers vérouillables par un cadenas personnel. Pour le prix payé (28 ringgits la nuit, soit 7€ environ) c’était une bonne affaire.
La journée étant bien avancée, je suis resté dans l’auberge pour terminer le tri de mes images. Le soir venu j’ai eu la surprise de me rendre compte que le dortoir était mitoyen avec un café musical. Heureusement l’artiste était bon sinon la nuit aurait été plus difficile. Cela a été l’occasion d’inaugurer mes bouchons d’oreille et j’ai finalement très bien dormi.

Samedi matin mon ami Clément, est venu me rejoindre depuis Kuala Lumpur pour qu’on passe le weekend ensemble. Nous avons pris un petit-déjeuner malais (des pâtes frites) assis à une table à même la chaussée puis nous sommes partis sous un beau soleil visiter le musée qui retrace l’histoire de l’île depuis la colonisation par les Anglais jusqu’à l’indépendance. Une partie de la ville est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et plusieurs quartiers présentent des ensembles de bâtiments remarquables.
Musée de Penang

Nous avons ensuite continué la promenade par le front de mer près de l’hôtel de ville. La mer, enfin ! Là, sur une grande esplanade avait lieu un tournoi de paintball, et des buvettes offraient gracieusement du thé ou du chocolat froid à tous les passants. Avec cette chaleur ce fut très agréable.

P1030445

P1030452
Nous avons poursuivi la ballade par le fort Cornwallis (ou ce qu’il en reste), la tour de l’horloge et nous sommes dirigé vers la magnifique Pinang Peranakan Mansion, une maison chinoise, verte, visitable pour 10 RM (environ 2,5€). Je me suis soudain cru transporté dans la Chine du 19ème siècle, un vrai décor de cinéma. Nous avons visité la maison de fond en comble dans cette atmosphère paisible et sa luminosité si particulière avant de traverser Little India, ses temples et ses magasins de colliers de fleurs odorantes et colorées.

P1030483
Nous avons mangé dans un restaurant indien avant de poursuivre par plusieurs édifices religieux, temples hindous, chinois, mosquées. Au détour d’une rue, nous avons trouvé l’entrée d’un village traditionnel de pêcheurs bâti sur pilotis (Clan Jetty), sorte de vaste bidonville flottant qui contraste avec les quartiers coloniaux. Le soir nous avons mangé dans un grand food court, un lieu de convivialité entouré de petits établissements de restauration rapide de diverses origines où l’on pouvait même goûter de la méduse séchée en écoutant les chanteurs locaux (plutôt bons) se succéder sur la scène du karaoké. En rentrant, nous avons fait un petit détour pour tenter de photographier la Cheong Fatt Tze Mansion, pendant bleu de la maison verte, transformée en hôtel de luxe. Le gardien ayant refusé que l’on entre dans l’enceinte, nous avons dû nous contorsionner pour voler des images par dessus le mur, à la façon des paparazzi dans la chanson de Julien Clerc.

P1030759

Après une bonne nuit de sommeil nous sommes partis dans la banlieue de Georgetown pour visiter le plus grand temple bouddhique d’Asie du Sud-est, le temple Kek Lok Si.

P1030830

Partis tôt, nous avons pu profiter du calme et de la sérénité du lieu avant que n’affluent les touristes du dimanche. Le complexe est composé de plusieurs temples, jardins et bassins bâtis à flanc de montagne, et tous plus ornementés et colorés les uns que les autres. Partis pour 2h de visite, nous sommes finalement resté le double de temps tant le lieu était agréable, avant de rentrer manger en ville. En milieu d’après midi j’ai raccompagné Clément qui devait reprendre son bus pour Kuala Lumpur, et je suis rentré boucler mon sac pour partir vers de nouvelles aventures aux iles Perhentian, des images plein la tête.

Penang from Dans les pas de Nicolas on Vimeo.

Plus de photos dans les albums suivants :

Après avoir passé une semaine dans la chaleur moite, le bruit et la pollution de Kuala Lumpur, j’ai pris le chemin des Cameron Highlands, des montagnes au centre de la Malaisie péninsulaire réputées pour leur fraicheur et leurs plantations de thé.
Après plus de 4h dans un bus tout confort, je suis arrivé dans la petite ville de Tanah Rata où j’ai rapidement trouvé une auberge.
L’objectif de ces quelques jours était de découvrir les fameuses plantations de thé, et de partir explorer la jungle pour apercevoir des rafflésies, les plus grosses fleurs du monde (environ 1m de diamètre). J’ai ainsi fait la connaissance de deux couples de français, voyageurs comme moi ; Camille et Mathieu revenant de Nouvelle-Zélande et Lison et Bruno partis pour quelques mois en Australie et Asie du Sud-est.
Nous avons tous les cinq partagés ces très bons moments avant de reprendre le cours de nos voyages respectifs.

P1030196

P1030199

P1030269

Voici le résumé en vidéo que j’ai enfin pu mettre en ligne après des jours sans connexion valable.

Cameron Highlands from Dans les pas de Nicolas on Vimeo.

Plus de photos dans l’album suivant :

1. Malaisie - CAMERON HIGHLANDS
1. Malaisie - CAMERON HIGHLANDSjuin 18, 2014Photos: 55
 

Voilà maintenant quarante jours que je suis parti de France et que j’ai parcouru la Malaisie et Singapour avant de m’envoler pour l’Indonésie. Je n’ai pas vraiment pris le temps d’écrire grand chose sur le blog concernant mon arrivée à Kuala Lumpur. Je vais tenter de rattraper le retard.

Mes premiers moments en Malaisie ont été un grand changement, autant culturel que climatique. Si l’arrivée au rutilant aéroport international donnait encore une impression d’occident, le passage devant les boutiques de voiles et autres vêtements traditionnels a rapidement donné le ton. 

Kuala Lumpur est résolument une ville pleine de contrastes, entre les tours Petronas et autres gratte-ciels modernes et les petits quartiers traditionnels de l’autre côté de la rue, des centres commerciaux géants aux marchés locaux, des restaurants occidentaux à la cuisine de rue ou aux petits food courts qui servent des plats indiens, malais ou chinois. Les métros efficaces et climatisés permettent de se déplacer rapidement dans la ville tentaculaire perpétuellement en travaux, en évitant ainsi les rues encombrées et étouffantes, pas vraiment faites pour les piétons. Pour les amateurs de marche à pied, de nombreuses passerelles elles aussi climatisées enjambent les routes dans le centre de la ville. Le réseau de bus est quant à lui aussi très bien organisé et relie toutes les villes principales du pays.

La grande passion des malaisiens est de visiter les grands malls, les centres commerciaux impressionnants dans lesquels on retrouve toutes les marques de luxe mondialement connues, du matériel hifi et vidéo dernier cri, et tout ce que l’on pourrait aussi acheter chez nous. Des défilés de mode y sont organisés quasi quotidiennement et attirent les foules, des malaises aux voiles colorés et indiennes en sari aux chinois et autres touristes vêtus à l’occidentale. 

Les malaisiens sont hyper connectés ; dans le métro 80% des têtes sont baissées sur les smartphones, les sms et mails fusent.

Les lieux de prière sont très présents et se côtoient souvent dans les mêmes quartiers, mosquées, évidemment, mais aussi temples hindous, bouddhiques, sikh et quelques églises laissées par les colons britanniques. 

Kuala Lumpur, carrefour incontournable en Asie du Sud-est est une ville attirante dans laquelle j’ai eu plaisir à passer une petite semaine, et qui a constitué un avant-goût moderne de la suite de mon périple malaisien. 

Je vous laisse avec ces quelques images, en attendant la suite de mon périple.

 

Kuala Lumpur – entre tradition et modernité from Dans les pas de Nicolas on Vimeo.

 

Les photos dans les albums suivants :

1. Malaisie - KUALA LUMPUR
1. Malaisie - KUALA LUMPURmai 29, 2014Photos: 42
1. Malaisie - BATU CAVES
1. Malaisie - BATU CAVESjuin 18, 2014Photos: 15
 

Après deux semaines à visiter villes et forêts de Malaisie, j’ai pris la route et la mer pour les iles Perhentian où j’avais pour projet de passer mon diplôme de plongée. Arrivé sur place, je me suis immédiatement mis à la recherche d’un centre de plongée et j’ai jeté mon dévolu sur l’Alu-Alu Divers, qui avait l’avantage d’avoir 2 instructeurs français. Etant parti de France sans aucun dossier concernant mes cours de plongée, j’ai dû repartir de zéro, avec le système international PADI.
Après avoir rempli un peu de paperasse, on m’a présenté Lucie, mon instructrice tchèque, et mon binôme de plongée, Luke, un jeune australien en vacances en Malaisie. Nous allions passer trois jours intenses et studieux ensemble.

Mieux que des mots, je vous ai préparé une vidéo qui tente de résumer les quatre ou cinq heures passées sous l’eau. Elle ne saura pas retranscrire la magie et la beauté des fonds marins, ni même la profondeur des émotions ressenties, mais elle vous donnera un bref aperçu de ce que j’ai pu vivre pendant cette semaine.

 

Plongée aux iles Perhentian from Dans les pas de Nicolas on Vimeo.

 

Je vous entends déjà depuis quelques jours râler du manque d’informations sur ce blog. Et vous avez tout à fait raison !
S’il est vrai que je n’ai pas eu de mal à trouver des connexions à Internet depuis mon départ, en revanche il n’a pas été évident d’avoir toutes les conditions réunies pour charger rapidement photos et vidéos. Heureusement j’ai pu mettre l’essentiel sur ma page Facebook https://www.facebook.com/pages/Dans-les-pas-de-Nicolas/634585036612128?ref=hl que vous pouvez visualiser sans avoir besoin d’être inscrit.

Je vous laisse découvrir mes premiers jours de ce voyage et mes coups de coeur, à Kuala Lumpur, Cameron Highlands, l’ile de Penang ou encore l’ile de Perhentian Besar.
J’espère profiter du calme de ma semaine à Perhentian pour faire des mises à jour entre deux plongées. Les vidéos quant à elles prendront un peu plus de temps, ayant un espace de stockage limité, et guère de disponibilité pour faire des montages dignes de ce nom.

Je vous laisse avec une vidéo de mon arrivée en Malaisie, qui n’a d’autre intérêt que de me faire la main sur le logiciel de montage, pour vous offrir le meilleur de mon voyage dans les mois à venir.

Départ pour la Malaisie from Dans les pas de Nicolas on Vimeo.