Je posais le pied à terre après cinq jours de mer, devenant ainsi l’un des premiers voyageurs à venir visiter l’ile directement depuis la Mongolie. Ma première sensation fut tout à fait plaisante. Les dockers comme les agents de l’immigration ont été des plus sympathiques et souriants. J’avais un peu l’impression d’être le nouveau venu dans un village. La communauté des saints (c’est ainsi que se nomment les habitants de Sainte Hélène) est en effet très petite, moins de 4000 habitants, et tout le monde se connait.

Les formalités d’usage effectuées dans une joviale décontraction, je me suis retrouvé sur le quai où de nombreux saints étaient présents pour accueillir parents, amis ou collègues, comme à chaque fois que le RMS arrive ou repart. Hugh, mon hôte trouvé via le site de couchsurfing (là aussi, une première à Ste Hélène) m’attendait avec d’autres de ses collègues venus accueillir certains des employés de Basil Read, la société en charge de la construction de l’aéroport. Les présentations faites, nous sommes montés à bord de son 4×4 et avons traversé la « capitale », Jamestown, moins de 800 habitants, pour nous rendre jusqu’au village des Briars, où j’allais loger durant 9 jours. La route était étroite et sinueuse, mais bordée d’un grand nombre d’espèces de plantes et d’arbres colorés qui la rendait très agréable. Après quelques minutes de route seulement, nous étions arrivés devant une petite maison toute en longueur. De l’intérieur, les baies vitrées nous permettaient d’avoir une vue splendide sur la vallée, Jamestown et l’océan d’une part, et la heart-shapped waterfall (chute d’eau en forme de coeur) de l’autre. Les Briars est sans doute l’un des meilleurs endroits pour séjourner sur Ste Hélène, avec un climat assez clément par rapport à d’autres parties de l’ile.

24-juil-2014 20:22, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.003 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 20:19, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.001 sec, ISO 160
 
24-juil-2014 20:14, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.004 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 19:16, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 160
 
24-juil-2014 19:12, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 5.9mm, 0.001 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 19:10, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 5.9mm, 0.005 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 19:01, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 100
 
23-juil-2014 20:06, Panasonic DMC-TZ25, 4.7, 13.6mm, 0.001 sec, ISO 100
 
23-juil-2014 20:07, Panasonic DMC-TZ25, 4.6, 11.7mm, 0.003 sec, ISO 100
 
23-juil-2014 20:04, Panasonic DMC-TZ25, 5.1, 21.7mm, 0.003 sec, ISO 160
 

J’ai commencé à prendre mes marques alors que Hugh repartait travailler, puis à son retour en milieu d’après midi il m’a emmené faire une première découverte de l’ile. Nous avons roulé en direction de Half Tree Hollow, un district ensoleillé sur les hauteurs de Jamestown, où la vue sur l’océan était à couper le souffle, puis St Paul, Alarm Forest, les éoliennes de Deadwood plain avant de finir à Rupert’s bay par la nouvelle route construite pour les travaux de l’aéroport. Au coucher du soleil nous avons regagné les Briars où nous avons mangé tôt, à l’anglaise.

23-juil-2014 23:46, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.001 sec, ISO 160
 
24-juil-2014 00:15, Panasonic DMC-TZ25, 3.9, 7.4mm, 0.002 sec, ISO 160
 
24-juil-2014 22:27, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.7mm, 0.006 sec, ISO 100
 

Au matin du deuxième jour, le temps était nettement moins agréable ; je me suis contenté de regarder le paysage par la fenêtre. Heureusement le vent a chassé les nuages au cours de la matinée et dès les premiers rayons de soleil je suis descendu à Jamestown en une vingtaine de minutes de marche. J’ai fait le tour de la bourgade, ses quelques magasins, la poste, l’hôtel Consulate avec sa statue de Napoléon trônant fièrement sur le balcon, ses nombreuses petites églises et sa cathédrale, le château et son jardin ainsi que le musée situé dans un ancien entrepôt de la Compagnie Anglaise des Indes Orientales qui présente l’Histoire de l’ile, sa colonisation, ses espèces naturelles et quelques belles pièces archéologiques remontées des plusieurs épaves qui reposent sur les fonds de la baie de Jamestown.

24-juil-2014 19:16, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 160
 
24-juil-2014 21:44, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.003 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 21:42, Panasonic DMC-TZ25, 5.1, 20.2mm, 0.005 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 21:39, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.013 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 20:27, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 20:28, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.005 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 21:34, Panasonic DMC-TZ25, 3.5, 4.3mm, 0.01 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 22:19, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 100
 
24-juil-2014 22:19, Panasonic DMC-TZ25, 5.1, 21.7mm, 0.001 sec, ISO 160
 

La remontée vers les Briars a été beaucoup plus longue et fatigante que la descente, mais je suis arrivé à temps, avant que le mauvais temps ne revienne. En fin d’après-midi, alors que nous jouions à la console avec Hugh, le courant est parti, nous laissant dans le noir pendant une bonne heure. Nous en avons profité pour beaucoup discuter et nous nous sommes découvert un intérêt commun pour les chants de Noël, que nous n’avons pas tardé à passer en boucle une fois le courant rétabli. Après le repas nous avons rendu visite à un collègue et son épouse qui nous ont offert café et biscuits faits maison, et avons longuement conversé avant de partir faire une visite de nuit des travaux de l’aéroport. Des ouvriers travaillent jour et nuit pour que le chantier soit terminé dans les délais.

Le troisième matin, je suis parti en direction du pavillon des Briars, première résidence de l’Empereur Napoléon à Sainte Hélène, lorsqu’il fut hébergé par la famille Balcombe. Après une courte marche de quelques minutes sous la bruine, je me suis promené dans les jardins fleuris du pavillon en attendant le reste des visiteurs. Ce n’étaient que des têtes connues, vues sur le bateau. La visite du pavillon en lui-même a été assez courte, la bâtiment historique ne comportant qu’une seule pièce, mais très bien meublée et décoré. Un plafond blanc, des murs verts, un buste de l’Empereur trônant sur le marbre de la cheminée dans l’angle, une table, quelques chaises et autres meubles de styles anglais, quelques gravures et peintures représentant les personnages relatifs au lieu, et à droite en entrant, une statue en pied de Napoléon scrutant l’horizon par la fenêtre.

25-juil-2014 17:47, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 160
 
25-juil-2014 17:49, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.005 sec, ISO 160
 
25-juil-2014 17:51, Panasonic DMC-TZ25, 4.5, 10.9mm, 0.008 sec, ISO 160
 
25-juil-2014 17:59, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 160
 
25-juil-2014 18:26, Panasonic DMC-TZ25, 3.6, 5.9mm, 0.1 sec, ISO 400
 

La visite terminée, j’ai pris le chemin du retour et j’ai croisé Hugh qui venait me chercher. Nous sommes descendus faire quelques courses en ville qui ce jour-là était très animée car jour de paye chez Basil Read. Profitant d’une éclaircie, nous nous sommes rendus dans la vallée des géraniums où se trouve la tombe de Napoléon. Le chemin était très glissant et la marche délicate. Tout autour de nous, de nombreux arbres de différentes essences, des pins, des palmiers… A l’approche de la tombe, je sentais l’émotion grandir en moi. J’ai vite compris pourquoi Napoléon avait désiré reposer en ce lieu, si paisible et plein de sérénité. Quelques minutes après notre arrivée nous avons été rejoints par Michel Dancoisne-Martineau (Consul de France à Ste Hélène) qui accompagnait Serge, un des français rencontré sur le bateau.

25-juil-2014 20:03, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.003 sec, ISO 160
 
25-juil-2014 20:18, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.013 sec, ISO 100
 

Nous avons discuté quelques minutes avant de reprendre notre route pour Sandy Bay. Elle était des plus étonnantes. En quelques kilomètres nous sommes passés d’un milieu de forêt humide à des collines pelées tombant dans l’océan, creusées par une vallée de verte prairies parsemée de palmiers. Tout autour de la baie, des restes bien visibles de fortifications, et des canons rouillés restés sur place depuis plusieurs siècles. rendant Sandy Bay imprenable, n’en déplaise aux amateurs du film d’Antoine De Caunes « Monsieur N ».

25-juil-2014 15:18, SONY DSC-TX20, 3.5, 4.43mm, 0.003 sec, ISO 125
 
25-juil-2014 21:25, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 8.0mm, 0.003 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 21:10, Panasonic DMC-TZ25, 3.8, 6.8mm, 0.003 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 22:07, Panasonic DMC-TZ25, 4.1, 8.7mm, 0.003 sec, ISO 160
 
25-juil-2014 15:40, SONY DSC-TX20, 3.5, 4.43mm, 0.003 sec, ISO 125
 
27-juil-2014 22:02, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 160
 
25-juil-2014 15:55, SONY DSC-TX20, 3.5, 4.43mm, 0.006 sec, ISO 125
 

J’ai été très étonné de trouver l’eau plutôt chaude, malgré la saison hivernale, et en voulant m’approcher un peu plus j’ai été surpris par une vague qui m’a fait m’étaler de tout mon long sur le sable noir de la plage (immortalisé par Hugh, ci-dessus, hum…). Nature 1 – Homme 0.
Nous avons alors traversé l’ile pour rejoindre la plage de Rupert’s bay, ou une autre vague a eu raison de mes chaussures et de mon pantalon. Nature 2 – Homme 0. Le match définitivement perdu, nous sommes rentrés à la maison, le temps de sécher. En début de soirée nous sommes descendus en ville pour aller boire un coup dans un des deux bars situés sur le port, où la moitié des habitants de l’ile se pressait, comme tous les jours de paye chez Basil Read. Après une heure entre deux enceintes surpuissantes nous sommes partis acheter à manger avant de retrouver le calme des Briars.

Le samedi matin j’avais rendez-vous au port avec Anthony, le gérant du club de plongée pour ma première plongée en eau « froide », 22 ou 23°C tout de même. Une dizaine de plongeurs étaient déjà là, entièrement équipés. Je les ai rejoints rapidement après avoir enfilé mes deux combinaisons (une courte et une longue) et mes bottillons un peu trop petits. Nous avons fait une vingtaine de minutes de bateau pour nous rendre sur les lieux de la plongée du jour. Après le briefing nous nous sommes mis à l’eau pour une petite heure de bonheur dans les eaux limpides qui baignent l’ile. J’ai vite retrouvé la sensation de bien être au milieu d’un nuage de poissons colorés et inattendus à cet endroit du globe. J’ai également fait ma première rencontre avec une murène ainsi qu’avec une belle raie manta, curieuse et joueuse qui nous a rendu visite durant les vingt dernières minutes sous l’eau. L’instant était si magique que j’en ai profité jusqu’à vider complètement ma bouteille d’air.

Shashin Error:

No photos found for specified shortcode

Dimanche, Serge m’a convié à partager le tour en 4×4 qu’il avait réservé avec Aaron, pour une visite guidée des principaux districts de l’ile. Le temps était pluvieux et très venteux, mais nous avons finalement eu beaucoup de chance, les nuage se dégageant quelques minutes à chaque point de vue. Le programme était assez chargé : Les Briars, Alarm Forest, Deadwood plain, Flagstaff, Longwood, Horse Point d’où nous avions une vue dégagée sur les travaux de l’aéroport, puis Millenium forest avant d’aller voir la bellstone, une grosse roche qui sonne comme une cloche.

27-juil-2014 17:54, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.002 sec, ISO 100
 
27-juil-2014 18:19, Panasonic DMC-TZ25, 5.0, 17.3mm, 0.002 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 18:55, Panasonic DMC-TZ25, 5.4, 30.1mm, 0.002 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 19:22, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.001 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 19:29, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.003 sec, ISO 100
 
27-juil-2014 19:41, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.001 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 19:51, Panasonic DMC-TZ25, 5.1, 21.7mm, 0.006 sec, ISO 100
 
27-juil-2014 20:08, Panasonic DMC-TZ25, 4.7, 12.7mm, 0.003 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 20:15, Panasonic DMC-TZ25, 5.0, 17.3mm, 0.004 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 20:21, Panasonic DMC-TZ25, 4.1, 8.7mm, 0.002 sec, ISO 100
 

Nous sommes descendus manger à Sandy Bay avant de filer dans la partie sud-ouest de l’ile, White point et Man and Horse d’où nous avions une magnifique vue sur les iles Speery. Sur la route de Jamestown nous nous sommes arrêtés à Plantation house pour tenter d’apercevoir Jonathan, une tortue terrestre de plus de 180 ans, le plus vieil être vivant au monde. La journée s’est terminée au sommet de l’échelle de Jacob.

27-juil-2014 22:51, Panasonic DMC-TZ25, 3.8, 6.8mm, 0.002 sec, ISO 160
 
27-juil-2014 22:51, Panasonic DMC-TZ25, 5.3, 25.5mm, 0.004 sec, ISO 100
 
27-juil-2014 23:24, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 5.0mm, 0.001 sec, ISO 160
 

Lundi matin, je suis parti pour Longwood House où j’ai croisé Michel Danscoine-Martineau dans les jardins. C’est grâce à lui si vous pouvez apprécier les images intérieures de la maison de Napoléon. Merci encore, Michel ! 
La visite a été très émouvante. Se retrouver dans ces lieux chargés d’Histoire, au mobilier d’époque, pleins de souvenirs impériaux, sentir la présence de ses habitants dans la salle du billard ou le salon qui a recueilli le dernier souffle de l’Empereur, s’imaginer les courses de chevaux à Deadwood plain en regardant par la fenêtre de la chambre de Napoléon (d’une simplicité extrême) étaient des moments uniques et très forts.

28-juil-2014 18:55, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 5.4mm, 0.001 sec, ISO 160
 
28-juil-2014 19:05, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.017 sec, ISO 800
 
28-juil-2014 20:03, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.077 sec, ISO 800
 
28-juil-2014 20:06, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.125 sec, ISO 400
 
28-juil-2014 19:27, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.1 sec, ISO 800
 
28-juil-2014 19:27, Panasonic DMC-TZ25, 4.3, 9.4mm, 0.125 sec, ISO 800
 
28-juil-2014 19:58, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.077 sec, ISO 800
 


Dans l’après-midi j’ai visité la distillerie de l’ile, la plus isolée au monde, où j’ai pu goûter les quatre spécialités locales : le Tungi spirit, fait à base de figues de barbarie locales, le White Lion Spiced Rum, le Midnight Mist, liqueur de café produit sur l’ile, ainsi que le Jamestown Gin élaboré à partir des baies de genévrier des Bermudes que l’on trouve en abondance à Sainte Hélène.


Après plusieurs jours intenses, je me suis reposé toute la matinée du mardi avant d’aller visiter Plantation House, résidence des gouverneurs de l’ile. Une vraie maison britannique, très cossue. La visite s’est poursuivie dans les jardins, toujours à la recherche de Jonathan la tortue, finalement trouvé caché sous un arbre.


25-juil-2014 20:50, Panasonic DMC-TZ25, 5.0, 17.3mm, 0.002 sec, ISO 160
 
29-juil-2014 22:42, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.067 sec, ISO 400
 
29-juil-2014 22:45, Panasonic DMC-TZ25, 3.3, 4.3mm, 0.04 sec, ISO 800
 
29-juil-2014 22:47, Panasonic DMC-TZ25, 4.0, 4.3mm, 0.003 sec, ISO 160
 
29-juil-2014 22:57, Panasonic DMC-TZ25, 5.6, 44.5mm, 0.02 sec, ISO 800
 

La dernière journée sur l’ile étant très belle, j’ai décidé de faire l’ascension de l’échelle de Jacob et ses 699 marches. La pente était rude et j’ai dû m’arrêter plusieurs fois avant d’arriver au sommet après un quart d’heure. Là, j’ai discuté avec un saint qui scrutait l’horizon à la recherche de quelques baleines ou dauphins. La descente fut aussi fatigante que la montée mais j’ai pu faire une pause lorsque j’ai croisé une famille d’écossais que j’avais également côtoyé à Longwood, aux Briars et chez le gouverneur. Ils ont été bien plus rapides que moi…

24-juil-2014 20:21, Panasonic DMC-TZ25, 4.1, 8.7mm, 0.002 sec, ISO 100
 

Sur le chemin du retour deux dames en voiture se sont arrêtées pour me proposer de déposer, ce que j’ai accepté avec plaisir. Pour notre dernière soirée avec Hugh, nous sommes allés manger dans un petit restaurant de Jamestown qui ne payait pas de mine mais qui s’est révélé délicieux, quoi qu’un peu cher, comme tout sur cette ile. Rentrés aux Briars nous avons fait le point sur ma consommation Internet de la semaine. Malgré tous mes efforts, j’avais explosé l’abonnement mensuel d’une centaine de livres, une somme colossale ! On est encore loin du WiFi illimité et des téléphones 3G pour sortir les saints de leur isolement…

Jeudi matin, j’étais levé à l’aube pour faire mes adieux à cette ile que j’avais tant appréciée. Nous avons pris un copieux petit-déjeuner sur le port parmi d’autres passagers. C’était la grande affluence. Après une dernière balade sur le port, Hugh a dû partir travailler, comme tous les autres employés de Basil Read. Les dernières procédures douanières effectuées, nous avons embarqué sur les navettes qui nous ont conduits jusqu’au RMS pour le voyage retour.

Je me souviendrai longtemps de mon passage sur cette petite ile perdue qu’on dit inhospitalière mais qui a pourtant tant à offrir, de l’accueil de ses habitants, de leur gentillesse et leur sourire qui m’ont beaucoup touchés. Hugh a été un hôte extraordinaire, chaleureux et disponible, avec le coeur sur la main ; il a tout fait pour que mon séjour soit inoubliable.

P1080396

La multitude des sentiments ressentis sur ce caillou font de Sainte Hélène un des temps forts de mon voyage dont vous pouvez voir un aperçu dans les deux vidéos qui suivent.

Tour de Sainte Hélène from Dans les pas de Nicolas on Vimeo.

Napoléon et Sainte – Hélène from Dans les pas de Nicolas on Vimeo.

Plus de photos dans les albums suivants :

6 commentaires

  1. Très beau reportage ! Merci Nico ! Tu vas faire des jaloux !

  2. bonsoir

    je te remercie encore pour ta carte postale, superbe reportage photos et commentaire

    Mr Rascle Maurice (ricemo elscar)

  3. Superbe reportage sur Saint Héléne, j’arrive un peu tard sur ton blog …désolé !

    Est ce que Bonnie faisait de la plongée ?

  4. attention au retour, il va te falloir du temps pour te ré-habituer
    .
    mais profite! bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>